Prévention des allergies ; bien nourrir les allergiques

Doggenrüde im Spiel auf den Hinterbeinen stehend am Strand

Les allergies ne tombent pas du ciel mais ont toujours des antécédents.

L’augmentation préoccupante des maladies allergiques chez le chien prouve qu’il ne s’agit pas de cas isolés, mais que nous avons bien affaire à une maladie de la civilisation.
Ce ne sont pas que les chiens isolés, avec des prédispositions allergiques dès leur naissance, qui sont touchés, mais bien tous les chiens qui peuvent développer des symptômes allergiques soudains, durables et graves.

Quelles en sont les causes ?
Lorsque l’on compare les antécédents médicaux des chiens allergiques, plusieurs coïncidences sautent aux yeux.

  1. absorption par le chien d’additifs synthétiques contenus dans l’alimentation comme les anti-oxydants, les conservateurs, des substances attractives, des colorants et des substances aromatiques.
  2. absorption par le chien de vitamines synthétiques
  3. absorption par le chien de préparations chimiques comme les antiparasites chimiques, etc.
  4. absorption par le chien de composants alimentaires de mauvaise qualité ou chargés en toxines.

Les allergies et le système immunitaire

Toutes les causes nommées en haut ont en commun : elles polluent et chargent le système immunitaire et peuvent ainsi provoquer un mauvais fonctionnement qui s’exprimera par des réactions allergiques.

Réactions allergiques du système immunitaire

Lorsqu’un système immunitaire sain est pollué et est confronté tous les jours, par exemple par la consommation de substances néfastes comme les additifs synthétiques ou les composants alimentaires de mauvaise qualité contenant des toxines, il peut être amené a mal fonctionner.

Que se passe-t-il lors d’une allergie ?

Lorsque le système immunitaire est irrité en profondeur, il commence à fabriquer des anticorps inappropriés contre des antigènes en réalité complètement inoffensifs, qu’il combat sans problème lorsqu’il est sain, sans même avoir à produire des anticorps.
Cette production d’anticorps superflue entraîne l’apparition de symptômes de maladies sur la peau, le tube gastro-intestinal, les oreilles, etc.

Les allergies ne font que s’aggraver

A partir du moment où le système immunitaire a fait appel à des moyens erronés, il transfert cette réaction inappropriée sur toujours plus d’antigènes extérieurs, si bien que l’allergie ne fait que s’aggraver.
Les réactions inappropriées du début contre des substances solubles comme, par exemple, les additifs synthétiques, s’enclenchent en réaction à des composants alimentaires les plus anodins comme, par exemple, le blé, le maïs, etc.
Sont concernées toutes les substances anodines qui se trouvent dans l’environnement du chien et qui entrent en contact avec le système immunitaire.

Test d’allergie

C’est le moment où généralement on fait appel à un test de détection des allergies.Comme celui-ci ne teste jamais les additifs synthétiques, il ne reste plus que les substances anodines sur lesquelles le système immunitaire à reporter ses réactions inappropriées.
C’est comme ça qu’on assiste aujourd’hui à une croissance inflationniste d’allergies contre semble-t-il le blé, le maïs et la viande, tous les composants alimentaires qui appartiennent depuis des siècles au spectre alimentaire du loup et du chien.

Raisonnement trop simplet

Ce raisonnement est trop simple
En ce faisant on oublie les vraies raisons et on combat des composants complètement anodins. C’est ce qui explique qu’éviter de manger par exemple du blé après avoir reçu un test d’allergie positif ne peut apporter, en général, qu’un succès limité dans le temps. En effet, le système immunitaire reporte ses réactions allergiques après un certain temps sur de nouveaux composants alimentaires auxquels il est confronté.

Comment agit le concept Marengo contre les allergies et comment aide-t-il les allergiques ?

Lorsqu’on est allergique, on ne peut combattre les allergies et atteindre une guérison durable qu’en évitant de consommer les vraies causes de l’allergie.
Afin de prévenir les allergies ou en cas de tendances allergiques avérées, nous conseillons de consommer:

  1. une base alimentaire ne contenant pas d’additifs
  2. des composants alimentaires de grande qualité, faiblement allergènes, sans toxines et non chimiques.
  3. une alimentation variée afin de stimuler la flore intestinale par le plus d’aliments possibles et dans le cas d’allergies avérées :
  4. un minimisation systématique des agents allergènes afin d’éliminer avec succès les causes non alimentaires de l’allergie.

Copyright by Marengo - EnRa GmbH&Co.KG
Mise à jour Février 2011

en haut