Informations générales sur la base de viande

L’essentiel
Grafik: Marengo Logo
 

Législation relative à l’alimentation animale et la base de viande dans les aliments

Grafik:

En Allemagne, la fabrication d’un aliment pour chien est soumise tant au droit international de l’UE qu’au droit allemand.
La loi prévoit que la viande et les sous-produits d’origine animale doivent être répartis en trois catégories selon le risque potentiel encourus par les animaux, les hommes et l’environnement. La loi prescrit en outre de façon détaillée comment chaque catégorie doit être éliminée.

Catégorie 1
Le matériel de la catégorie 1 (viande et sous-produit d’origine animale comportant le plus grand risque comme par exemple l’ESB, la tremblante du mouton ou encore présentant des résidus de matières non autorisées (par exemple des hormones de la croissance ou des contaminants environnementaux comme les dioxines et les PCB) ainsi que ce que l’on appelle « matériels à risque spécifiés (MRS). Tous les matériels de la catégorie 1 doivent être complètement éliminés en tant que déchets, et ce, par combustion ou acheminement vers les décharges après traitement par la chaleur approprié.

Catégorie 2
Par catégorie 2, on entend viande et sous-produit d’origine animale présentant un risque d’autres maladies (par exemple animaux décédés dans l’exploitation ou animaux qui ont dû être abattus pour enrayer une maladie dans une exploitation ou encore dans lesquels on peut trouver des résidus de médicaments). Après traitement spécial, ces matériels peuvent être utilisés dans d’autres applications (comme par exemple la production de gaz biologique ou le compostage).

Catégorie 3
Seuls les matériels de la catégorie 3 (viande et sous-produits d’origine animale issus d’animaux sains, abattus pour la consommation humaine) peuvent être – après traitement approprié dans des exploitations habilitées à le faire – utilisés pour la fabrication de produits d’alimentation animale.

 

Critères essentiels de l’évaluation d’une source de viande

La loi exige donc qu’un aliment pour chien fabriqué et autorisé en Allemagne ne contienne que des sources de protéines issues exclusivement d’animaux sains abattus, provenant de la production de denrées alimentaires, production soumise à des contrôles extrêmement sévères.
Il est toutefois important de tenir compte du fait qu’il existe néanmoins de grandes différences en ce qui concerne la qualité de la viande. Indépendamment du matériel de base utilisé et transformé en farine et qui peut aussi bien être issu de plumes, d’os, de carcasses que de parts de protéines de haute qualité, il convient absolument prendre en considération les critères suivants pour la haute qualité de la base de viande :

  • Importance du taux de protéines brutes de la base de viande en elle-même
    Plus la teneur en protéines brutes est élevée, plus la qualité de la source de protéine sera élevée.
  • Importance de la teneur en cendre brute de la base de viande elle-même
    Plus la teneur en cendre brute est basse, plus la teneur en os et en protéine de mauvaise qualité est basse et donc plus la source de protéine ménage le métabolisme.
  • Part d’acides aminés essentiels dans la base de viande
    Plus la qualité des sources de protéine est élevée, plus la part naturelle d’acides aminés essentiels est élevée.
  • Digestibilité de la base de viande elle-même
    Plus la digestibilité est élevée, plus la source de protéines est nourrissante et bien tolérée.
  • Respect de la chaîne du froid
    Lorsqu’une source de viande reste dans la chaîne de froid jusqu’au produit fini, la qualité reste la même, c’est seulement là qu’il devient possible de renoncer à l’emploi de conservateurs et antioxydants.
  • Absence d’antioxydant dans la base de viande elle-même
    Une source de viande d’une qualité supérieure sans antioxydant réduit les risques de problèmes pour le métabolisme, le système immunitaire et de santé en général.
 

Législation relative à l’alimentation animale et les additifs

Grafik:

La législation relative à l’alimentation animale ne prescrit l’étiquetage des antioxydants sur l’emballage des aliments que dans le cas où ils sont mélangés à différents ingrédients pour la fabrication d’un aliment. Toutefois, si un composant a été mélangé avant à un antioxydant pour le conserver, cela est tout à fait légal et ne sera pas inscrit dans la déclaration.
Ceci repose en grande partie sur le fait que la législation relative à l’alimentation animale fait la distinction entre les termes « additifs » et « auxiliaires technologiques » et que ces derniers ne relèvent pas du règlement sur les additifs.
Certes, mais un antioxydant « caché » n’en reste pas moins un antioxydant avec tous ses risques pour la santé de nos chiens.

Teneur en additifs
Par « teneur en additifs » on ne mentionne que la quantité AJOUTÉE au mélange fini en vitamines synthétiques et autres additifs synthétiques.
Les antioxydants ou autres additifs synthétiques, mélangés avant à chaque aliment (matière première) pour des raisons de conservation ou un meilleur traitement au point de vue technique, ne doivent plus être déclarés sur le produit fini après le mélange avec d’autres matières premières !

Les soi-disant « antioxydants naturels »
Dans ce contexte, sachez également que les soi-disant « antioxydants naturels » ainsi que les extraits de tocophérols très répandus depuis peu en Europe (combinaison de différents tocophérols (vitamine E), arômes (extrait de romarin), lécithine et acide citrique) sont également des substances synthétiques voire des cocktails chimiques avec extrait ou arôme d’herbes, qui peuvent aussi avoir tous les risques des additifs synthétiques.

 

Différence entre la farine de viande et les lardons de bœuf

En comparaison Farine de viande Farine d’agneau Farine de viande d’autruche Farine de lapin Lardons de bœuf
Animaux de la production de denrées alimentaires oui, mais le plus souvent
50 à 60 % de porc
oui,
100 % agneau
oui,
100 % autruche
oui,
100% lapin
oui,
100% bœuf
Teneur en protéine brute entre 45 à 65 % 53 à 56% 46 à 51% 61 à 64% 80 à 85%
Teneur en cendre brute entre 15 à 25% 24 à 28% 23 à 29% 6 à 7% 3 à 7%
Digestibilité 90% 85 à 90% 90% 75 à 80% 90%
Respect de la chaîne de froid en règle générale non non non non oui
Absence d’antioxydant en règle générale non non non non oui
 

Garanties Marengo pour les sources de protéine

Marengo contient Marengo ne contient pas
  • de la viande d’animaux sain, d’abattoir, provenant de la production de denrées alimentaires
  • Plusieurs sources de protéines animales pour la variété et la qualité
    (lardons de bœuf et farine de foie de bœuf bio, poisson et poudre de lait entier de chèvre)
  • riches en acides aminés essentiels avec des composants essentiels de protéines
  • Teneur en protéine brute élevée (au moins 80 %) de la base de viande elle-même
  • Basse teneur en cendre brute de la base de viande elle-même
  • Bonne tolérance de la base de viande elle-même
  • Respect de la chaîne de froid
  • Absence d’antioxydant aussi dans la base de viande elle-même
  • de protéines de mauvaise qualité ou matériel à risque
  • de protéines de mauvaise qualité provenant de plumes, griffes, poils, etc.
  • Substances contenant des hormones comme les têtes de volaille, les tissus glandulaires, etc.
  • Extraits de protéine végétale, gluten pour remplacer les protéines animales
  • Additifs synthétiques de toute sorte comme les exhausteurs de goût
  • Conservateurs, substances attractives et arômes, etc.
.  

FAQ - Questions souvent posées

Pourquoi employez-vous avec le bœuf, le poisson et le lait de chèvre trois différentes sources de protéines ?
Comment garantissez-vous la qualité des sources de protéines utilisées ?
Que sont les lardons en fait ?
Mon chien va-t-il bien tolérer et digérer les lardons de bœuf ?
Les lardons de bœuf ont-ils fait leurs preuves dans les aliments pour chien de haute qualité?
Pourquoi n’utilisez-vous pas de farine de viande ?
Pourquoi utilisez-vous du lait de chèvre ?
Les ingrédients eux-mêmes présents dans les aliments Marengo sont-ils aussi exempts de tout additif synthétique ?
Verwenden Utilisez-vous des extraits de protéines végétales pour remplacer la viande ?
Faut-il s’attendre à des problèmes d’accoutumance ?

Grafik: Marengo Logo
 

Pourquoi employez-vous avec le bœuf, le poisson et le lait de chèvre trois différentes sources de protéines ?
Chaque source de viande présente une certaine composition de composants essentiels de protéines (acides aminés), vitamines, oligo-éléments et minéraux. Il est très important justement pour ce qui est des acides aminés essentiels que l’offre soit variée, on parle dans ce contexte de « large composition en acides aminé ». Pour pouvoir offrir une large composition en acides aminés ainsi que de nombreuses autres micro substances nutritives, nous avons donc décidé de recourir aux trois sources de protéines animales bœuf (lardons de bœuf, farine de foie de bœuf bio), poisson et poudre de lait entier de chèvre. Le chien est ainsi approvisionné de manière optimale dans la durée et on prévient les carences.

 

Comment garantissez-vous la qualité des sources de protéines utilisées ?
Le chien qui est un carnivore doit absolument absorber de bonnes sources de protéines ANIMALES par sa nourriture. Pour offrir des sources de protéines animales de haute qualité, exemptes de tout additif synthétique, nous avons décidé d’opter pour les lardons de bœuf, la farine de foie de bœuf bio, le poisson et la poudre de lait entier de chèvre. Cliquez sur Ingrédients pour vous informer sur les garanties que nous donnons sur chaque source de protéine.

 

Que sont les lardons en fait ?
Les lardons ne sont pas comme les non-spécialistes le pensent souvent par erreur de la graisse fondue, de la peau de bœuf ou des résidus de mauvaise qualité.
Les lardons sont obtenus à partir de morceaux de viande grasse, en particulier de la viande du ventre d’animaux d’abattoir (bœuf, porc ou volaille) provenant de la production de denrées alimentaires, leur qualité peut varier énormément comme celle d’autres bases de viande.
Ces morceaux sont chauffés dans un bain-marie, ce qui permet de séparer la graisse de la viande. La part de graisse est appelée saindoux ou suif, la part de viande lardons ou farine de lardons.
Les lardons employés dans les aliments pour chien Marengo sont des lardons de bœuf à 100 %, obtenus exclusivement à partir de bœufs provenant de la production de denrées alimentaires et présentant une teneur en protéines brute garantie d’au moins 80 %.
Grâce à l’interaction encore améliorée des lardons de bœuf, de la farine de foie de bœuf bio, du poisson et du lait de chèvre contenus dans les aliments que nous relançons sur le marché, nous avons réussi non seulement à maintenir la part d’acides aminés essentiels mais aussi à l’augmenter par exemple pour ce qui est de la lysine et du tryptophane (voir le tableau). La part d’acides aminés essentiels est le garant de la qualité supérieure des sources de protéines employées. Plus la qualité des sources de viande est élevée, plus la part naturelle d’acides aminés essentiels est élevée. (Les acides aminés essentiels synthétiques ajoutés, souvent cités sous « Composition » ou encore « Additifs par kg », ne donnent par contre aucune information sur la qualité de la viande.)

Contenu Classic Premium Junior
Lysine ancien 1,2% 1,2% 1,3%
Lysine nouveau 1,3% 1,4% 1,5%
Méthionine ancien 0,6% 0,6% 0,63%
Méthionine nouveau 0,6% 0,6% 0,63%
Tryptophane ancien 0,15% 0,19% 0,25%
Tryptophane nouveau 0,2% 0,25% 0,3%
 

Mon chien va-t-il bien tolérer et digérer les lardons de bœuf ?
On prétend parfois que la digestibilité est moins bonne en raison de la part de protéines contenant des tissus conjonctifs par rapport à celle de la farine de viande ou farine de plumes, toutefois les chiffres autant que l’expérience prouvent le contraire. La digestibilité des lardons de bœuf de l’ordre de 90 % est très bonne, vous pourrez le constater dans le tableau de comparaison « Différence entre la farine de viande et la farine de lardons » , ce qui, bien sûr, fait que les aliments sont bien tolérés. Nous considérons cette source de protéines comme optimale en raison de la situation actuelle du marché pour les raisons suivantes : la teneur en protéines brutes est fort heureusement élevée, la teneur en cendre brute est basse et ménage le métabolisme, le respect de la chaîne de froid est garanti dans le traitement des matières et nous pouvons garantir l’absence totale de tout additif synthétique.

 

Les lardons de bœuf ont-ils fait leurs preuves dans les aliments pour chien de haute qualité ?
En 1997, lorsque Marengo a lancé sur le marché un aliment pour chien contenant des lardons comme base de viande (à cette époque environ70 % de bœuf et 30 % de porc), cela a suscité au début une grande effervescence chez les propriétaires de chiens, du fait qu’ils n’étaient pas encore assurés de la qualité de cette source de protéine. Le succès obtenu par cet aliment, en particulier chez les chiens fragiles présentant des allergies, des problèmes de digestion et dans l’élevage a permis pourtant de mettre rapidement les choses au clair : malgré les prévisions alarmistes, les lardons conviennent parfaitement dans les aliments pour chien de qualité et ont contribué à ce que Marengo prenne sa place sur le marché des aliments pour chien. Quelques années plus tard, la situation sur le marché avait changé et la part de porc dans les lardons risquait d’augmenter de plus de 50 %, ce que nous ne considérions pas idéal du point du vue nutritif, c’est pourquoi Marengo est passé à une base de viande de 100 % bœuf pur qui satisfait également les exigences de qualité. Nous aurions aimé avoir recours aux lardons de bœuf au début, cette base de protéines n’était toutefois pas proposée sur le marché à cette époque. Incités par l’évolution momentanée du marché (augmentation des problèmes de qualité et l’habitude d’enrichir systématiquement les aliments par des additifs synthétiques), nous avons trouvé une source de lardons de bœuf digne de confiance sur le long terme. Ce produit est le garant, avec d’autres composants essentiels, de la qualité supérieure des aliments Marengo.

 

Pourquoi n’utilisez-vous pas de farine de viande ?
La farine de viande contient en règle générale une part située entre 50 et 60 % de porc, ce que nous ne considérons toujours pas comme optimal du point de vue de la physiologie alimentaire. Selon la législation relative à l’alimentation animale, il est possible de déclarer une viande contenant exclusivement du bœuf en tant que farine d’os de bœuf. En raison de la part importante d’os, une farine d’os de bœuf contient la plupart du temps plutôt une teneur en protéines brutes de l’ordre de 45 à 50 % avec une part de cendre brute extrêmement élevée, celui-ci devant être considéré avec le temps comme critique pour les chiens fragiles. En outre, en raison de la qualité (non-respect de la chaîne de froid), il n’est pas possible la plupart du temps de renoncer, pour des raisons d’hygiène, à l’emploi d’antioxydant pour stabiliser le produit. Il n’en est absolument pas question pour nous ! On rencontre des problèmes similaires avec la farine de volaille, de plumes, d’autruche, de lapin, etc. Voir Tableau

 

Pourquoi employez-vous du lait de chèvre ?
L’énorme succès remporté par le lait de chèvre Marengo dans l’élevage des chiots et dans l’alimentation des chiens convalescents nous a incités à utiliser également ce trésor en physiologie alimentaire dans les aliments secs Marengo. C’est la raison pour laquelle les trois sortes d’aliments secs Marengo contiendront à partir de septembre 2010 de la poudre de lait entier de chèvre de haute qualité.
La poudre de lait entier de chèvre est très bien tolérée, c’est un fournisseur incontestable de protéines, acides gras essentiels, vitamines naturelles, minéraux et oligo-éléments de grande qualité. La forte teneur en vitamine A naturelle fait aussi de la poudre de lait entier de chèvre un composant exclusif et particulièrement précieux du point de vue diététique. Cliquez ici pour d’autres informations détaillées

 

Les ingrédients contenus dans les aliments pour chien Marengo sont-ils eux-mêmes exempts de tout additif synthétiques ?
Oui. Marengo garantit l’absence de tout additif synthétique comme les conservateurs, les exhausteurs de goût, les arômes, les antioxydants tant dans chaque ingrédient que dans le produit fini. Ceci est l’une nos caractéristiques de qualité essentielles.

 

Utilisez-vous des extraits de protéine pour remplacer la viande ?
Non. Nous pensons qu’il convient de couvrir le besoin en protéines du carnivore qu’est le chien exclusivement par des protéines animales sous forme de bœuf, poisson et lait de chèvre. De plus, les extraits de protéines végétales sont allergènes du fait qu'ils contiennent une forte part de gluten. C’est la raison pour laquelle nous renonçons complètement à l’emploi d’extraits de protéine végétale qui sont utilisés ailleurs en remplacement de la viande pour des raisons d’économie. La part de céréales des aliments Marengo est couverte entièrement par des céréales entières, riches en glucides, peu allergènes qui n’apportent à la ration d’aliments qu’une part de glucides intéressante au point de vue de la physiologie alimentaire. Elle doit en outre servir de fournisseur important de vitamines, minéraux et oligo-éléments naturels. Vous trouverez d’autres informations détaillées sous Céréales

 

Faut-il s’attendre à des problèmes d’accoutumance ?
Non. Nous travaillons beaucoup dans le secteur des aliments pour chiens fragiles et allergiques, cela explique qu’il était très important pour nous, et aussi pour nos clients de longue date, de ne courir aucun risque. Tous les composants sont très bien tolérés et on fait leurs preuves. Outre le lait de chèvre et la farine d’épeautre, que l’on peut qualifier de peu allergènes, il était particulièrement important pour nous de ne tenter aucune expérience pour ce qui est de la base de viande et de continuer à miser sur les 100 % de bœuf. Ceci garantit en tout que le produit sera toujours bien toléré.

Copyright by Marengo - EnRa GmbH&Co.KG
Mise à jour Février 2011

en haut